Nous sommes des investisseurs value

Nous investissons lorsque la valeur intrinsèque d’un titre (appelée aussi «fair value») est plus élevée que son cours boursier. Nous investissons dans des actions, des pays, des secteurs, des fonds ou des obligations décotées. Dans nos fonds, nous détenons des titres value, de croissance ou en situation de retournement qui sont achetés avec une décote importante par rapport à leur valeur intrinsèque. Nous pouvons aussi si nécessaire nous couvrir contre des chocs de marché. Notre méthodologie rigoureuse et systématique nous permet, sur longue période, de réaliser des performances très supérieures aux autres techniques d’investissement.

Deutsch
English
Français
  • Actualités

    Marie Ballorain, Directrice du développement France et Belgique d’Acatis présente Acatis Gané Value Event, TV Finance, 25/08/2016
     
    Lien vers la vidéo

     

     


     

     

  • Investir en 2016

    La logique économique plaide en faveur de fortes hausses des actions pour 2016 mais avec de nombreux soubresauts à la hausse comme à la baisse. A cet égard, les fonds actions largement diversifiés sont la solution idéale. Nous recommandons aux investisseurs prudents de privilégier des placements mixtes ou encore de miser sur des fonds obligataires ciblant des investissements plus rémunérateurs.

    Les actions ont encore gagné en attractivité par rapport aux taux.

    La fuite vers une sécurité (supposée) a encore dopé les cours des emprunts d'État en 2015. Avec pour conséquence des rendements négatifs pour les échéances jusqu’à 5 ans. L’investisseur récupère moins que sa mise initiale. Si les cours restent à la hausse, cela signifie que les rendements négatifs deviennent encore plus négatifs. C’est totalement absurde.

    Les actions ont fortement chuté, notamment depuis l’été 2015. La conséquence positive étant donc que le rendement d’un panier moyen d’actions européennes est de l'ordre de 7 % par an. Un bon panier réalise plutôt 10 % par an.

    La différence entre 7 % pour les actions et un rendement nul ou négatif pour les titres d'État n'a rien de naturel et est uniquement due aux manipulations de taux que pratiquent les banques centrales. Cela ne relève pas du hasard mais de la méthode. Les réglementations publiques, telles que par exemple les exigences de fonds propres des banques, les directives de placement applicables aux assurances ou encore les limitations de pertes des fondations, forcent de nombreux investisseurs institutionnels à placer leurs actifs dans des obligations d’État alors que c’est économiquement désastreux. Placer l’argent dans un coffre serait plus judicieux que d’investir dans des rendements négatifs.

    Comme les banques centrales règnent sur l'évolution des taux d'intérêt et que les alternatives de placement ne cessent de se dégrader, les cours des actions devraient par conséquent progresser et représenter l'alternative. ... En effet, il faut bien placer l'argent quelque part. Autre facteur positif, les résultats de nombreuses sociétés sont en cours d’amélioration sous l’effet de la baisse de postes de coûts importants (taux d’intérêt, matières premières, énergie, salaires et parfois même les cours de change).

    La logique économique finit toujours par s’imposer, mais malheureusement pas toujours immédiatement.

    En 2016, les marchés vont progresser mais resteront instables car il y aura toujours des éléments préoccupants, que ce soit la Chine, les prix du pétrole, le Brexit, la Grèce, la Russie, l’Ukraine, les réfugiés, la Corée du Nord, le Proche Orient, etc., autant de thèmes qui ne cesseront de nous tenir en haleine. Ce n’est que lorsque de soi-disant périodes dorées surgissent sur les marchés d’actions que l’investisseur se doit d’être prudent.

    Nos investisseurs modèles

    Warren Buffett, le plus talentueux investisseur de tous les temps, a réussi par des placements judicieux à construire une fortune d'environ 70 Md $ dont il a ensuite reversé la plus grande partie à des oeuvres caritatives ou sociales. Nous nous inspirons de son style d’investissement. Sa devise est: "Price is what you pay, value is what you get" (Le prix est ce que vous payez, la valeur est ce que vous obtenez).

    Benjamin Graham, professeur de Warren Buffett, a posé en 1934 dans son livre Security Analysis, ("Analyse des valeurs mobilières"), les fondements de l’analyse financière et de l’investissement value. Des études scientifiques et l’expérience pratique ont prouvé que son style d’investissement fonctionne encore aujourd’hui. Ses explications sur le caractère maniaco-dépressif de "Mr. Market" (Monsieur Marché) n’ont rien perdu de leur actualité.

    Nos modèles

    Nos modèles de valorisation des entreprises prennent en compte une approche long-terme, à savoir un historique de 10 ans et une perspective de 10 ans.

    A partir de cette base, nous investissons lorsque nous identifions une sous- évaluation par rapport à la moyenne sur 10 ans. Nos portefeuilles ont actuellement une sous-évaluation de 20-25% et nous offrent donc une protection à long terme. En ce qui concerne les hypothèses à la base de nos modèles, nous faisons preuve de prudence. Si elles sont correctes, nous pourrons réaliser avec notre sélection de titres des performances à long terme supérieures à 10%. C’est notre objectif et les indices ne nous servent aucunement de repères dans ce contexte.


    The Great Minds of Investing

    © 2015 FinanzBuch Verlag, The Great Minds of Investing, 144 pages, Hardcover

    Our illustrated book "The Great Minds of Investing" is ready for release – fresh from the printing press. This is the first time that ACATIS Investment has joined the ranks of book publishers, with the aim of closing an important gap: A book with portraits of the great and important investors of our time.

    American photographer Michael O'Brien worked his way through our wish list and was able to photograph 33 world-famous financial experts over a time span of five years. His work resulted in a series of stunning black and white photos. Financial journalist William Green and German authors Birgit Wetjen and Gisela Baur interviewed the investors and put together short profiles that explain just what made these individuals into the financial geniuses that they are. Finally, DJ Stout from the Pentagram agency was responsible for designing the book - it is a visual delight! FinanzBuch Verlag in Munich agreed to publish the book.   

    The book was released (in book stores and at Amazon) at the same time as this year's ACATIS Value Conference on May 29.

    Read more about the book at:

    http://greatmindsofinvesting.com/

  • Nos récentes récompenses

    Dr. Leber, Fund manager of the year 2017
    Best Fund Brand
    Best fund boutique 2016/ Private Banker
    Investment Europe
    Euro Fund Award
    German fund award (Datini)
    German fund award (ELM)
    Les Globes de la Gestion
    Sauren Research
    FERI Fonds Rating
    Lipper Leader